Quand l’Halloween peut tourner au cauchemar financier